GEM HF

Définition du flux

Les déchets de Gros Electroménager hors froid (GEM HF) sont « issus des équipements électriques et électroniques ne produisant pas de froid relevant jusqu’au 14 août 2018 de la sous-catégorie 1-B telle que définie au II de l’article R. 543-172 du code de l’environnement, puis à compter du 15 août 2018 de la catégorie 4″. Ce flux est notamment composé d’appareils comme les lave-linge, lave-vaisselle, fours, plaques de cuisson ou encore radiateurs (etc.).

Le GEM HF représentait 40% des tonnages de DEEE collectés et traités en 2015.

Composition des GEM HF


Autres : Câbles électriques extérieurs, Cartes de circuits imprimés, Condensateurs, Contre poids en béton, Déchets banals, Huiles, Transformateurs ou autres induits moteurs
Figure 1 : Composition des GEM HF (Etude ADEME – 2011)

Dépollution et recyclage du flux

Dépollution / Prétraitement

Pour les GEM HF, il existe une phase de dépollution qui consiste à retirer en particulier les condensateurs et câbles externes, ainsi que les autres fractions nécessitant un traitement spécifique ou pouvant perturber les procédés mécanisés. La plupart du temps, ces opérations sont réalisées manuellement avant traitement, et éventuellement après un premier démantèlement mécanisé.

Traitement / Recyclage

Les appareils sont broyés et passent par une série de procédés de tri (magnétique, mécanique, manuel) permettant de séparer notamment:

Plans de progrès proposés :

Le tableau ci-dessous propose quelques idées pour améliorer le recyclage des appareils de GEM HF. Ces pistes sont issues d’études sur le recyclage de certains produits et de difficultés rencontrées par les opérateurs chargés du traitement des DEEE. Ces pistes d’amélioration permettent d’amorcer une réflexion plus approfondie de la part des producteurs. Chaque produit possède cependant ses spécificités et un certain nombre d’autres contraintes à respecter.

Difficultés rencontréesImpacts pour le recyclagePistes d'éco-conception proposées
Au niveau de la dépollution, du recyclage
Les composants et fluides éventuels retirés manuellement pour la dépollution.Le temps de traitement d'un produit est plus long.Faciliter l'accès aux composants, fluides qu'il est nécessaire d'enlever avant le broyage, possibilité d'automatisation de l'opération.
Les polluants à retirer ne sont pas toujours identifiés/identifiables.Un polluant peut être oublié car sa localisation est difficile à trouver.Établir un code couleur ou un marquage des éléments à dépolluer.
Fournir une procédure de démontage/dépollution à destination des recycleurs.
Les pièces devant être démontées avant recyclage (ex: lests en béton sur des lave-linges) ne se situent jamais au même endroit induisant un temps de démontage plus long.L'opérateur perd du temps à localiser les composants à retirer.Concevoir des produits de manière à ce que les parties à démonter avant le broyage se situent systématiquement au même endroit.
Au niveau de la réutilisation
Les pièces / composants d'usure ne sont pas compatibles entre différents modèles / marque de produit.Cela impose d'avoir un stock important de pièces de rechange pour pouvoir réparer les produits.Standardiser les pièces / composants d'usure afin de faciliter leur remplacement.

Références

– Article R543-172 du Code de l’Environnement. Légifrance.

– Arrêté du 8 octobre 2014 […] relatif aux modalités de traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques. Légifrance.

Rapport annuel « Equipements Electriques et Electroniques ». Données 2015 – Synthèse. ADEME 2016.

– Echantillonnage et caractérisation : Analyse des campagnes 2009-2010. ADEME 2011

Mis à jour le octobre 17, 2017

Cet article vous a-t-il été utile?

Ressources similaires

Ajoutez un commentaire