GEM F

Définition du flux

Les déchets GEM Froid « sont issus d’équipements électriques et électroniques produisant du froid et relevant de la catégorie 1 (au sens de l’annexe 1 du décret du 20 juillet 2005) utilisant les fluides frigorigènes suivants : CFC, HCFC, HFC, HC ». Ce flux est notamment composé des réfrigérateurs ou des climatiseurs. Le Gros Electroménager Froid (GEM F) représentait 18% des DEEE en tonnage en 2010.

Composition des GEM Froid

Autres : Agent gonflant, Câbles électriques extérieurs, Eau, Gaz réfrigérant, Huiles, Laine de verre, Verre
Figure 1 : Composition des GEM F (Etude ADEME – 2011)

Dépollution et recyclage du flux

Dépollution / Prétraitement

Quel que soit le type de fluide frigorigène utilisé, les GEM froid subissent les mêmes opérations de dépollution et de recyclage. La première étape de prétraitement se concentre sur le retrait des câbles externes d’alimentation, ainsi que sur les parties en verre (clayettes). Les DEEE sont ensuite dépollués des condensateurs ainsi que les éventuels interrupteurs au mercure. Toutes ces étapes sont jusqu’à présent réalisées manuellement. La récupération du fluide frigorigène ainsi que de l’huile contenue dans le compresseur s’effectue de manière semi-automatisée à l’aide de machine venant poinçonner le circuit de réfrigération pour aspirer les fluides présents.

Les fluides frigorigènes sont récupérés car ils possèdent un fort potentiel de réchauffement global (PRG). A titre d’exemple le HFC-152a a un PRG100 de 140, le HFC-23, un autre gaz de la famille de HFC a un PRG100 de 11 700. Cela signifie que l’émission de 1kg de HFC-23 quivaut à l’émission de 11 700kg de CO2 dans l’atmosphère. D’autre part, certains gaz anciennement utilisés sont néfastes pour la couche d’ozone. Ces gaz sont également utilisés dans les mousses d’isolation des GEM Froid (voir §2.2).

Les réglementations applicables a ces différents fluides frigorigènes sont recensées dans le rapport annuel de l’ADEME sur les fluides frigorigènes fluorés.

Dans certains processus de traitement, le compresseur est retiré avant d’envoyer le reste du produit au broyage.

Ci dessous, un exemple de processus de traitement des GEM chez SITA :

Traitement / Recyclage

Les déchets sont ensuite broyés afin de séparer les autres matériaux du flux. La particularité des GEM froid est d’être généralement broyés dans un broyeur hermétique, ceci afin de récupérer les gaz ayant servi à l’expansion des mousses d’isolation des produits. Après l’étape de broyage le tri des différents matériaux permet de les orienter vers des filières de recyclage.

Schéma récapitulatif du traitement des GEM froid :

Les huiles qui sont récupérées lors de l’étape de dépollution peuvent être orientées vers une filière de valorisation matière (régénération) ou de valorisation énergétique. Les gaz sont éliminés dans des unités de traitement spécifiques, le plus souvent par incinération.

Plans de progrès proposés

Le tableau ci-dessous propose quelques idées pour améliorer le recyclage de DEEE. Ces pistes sont issues d’études sur le recyclage de certains produits et de difficultés rencontrées par les opérateurs chargés du traitement des DEEE. Ces pistes d’amélioration permettent d’amorcer une réflexion plus approfondie de la part des producteurs. Chaque produit possède cependant ses spécificités et un certain nombre d’autres contraintes à respecter.

Difficultés rencontréesImpacts pour le recyclagePistes d'éco-conception proposées
Au niveau de la dépollution, du recyclage
Fuite de gaz réfrigérant du produit avant son arrivée sur le site de traitement.Il n'est pas possible de collecter les fluides frigorigènes (gaz à effet de serre)Protéger le circuit des chocs qu'il pourrait subir lors de la manipulation du produit.
Préférer l'utilisation de gaz non-destructif pour la couche d'ozone et avec un faible PRG(1)
Assemblage de matériaux non-compatible et non-séparables entre eux (Mousses de polyuréthane isolantes sur carcasse métallique du produit).Diminution du taux de pureté de la matière à recycler.
Pollutions dûes aux matériaux organiques lors du recyclage de l'acier en four électrique.
Garantir la bonne séparation des matériaux. Éviter la contamination des matériaux recyclables par les mousses d'isolation (Plastiques rigides, métaux,...)
Association de matériaux non-compatibles (ex: cadre des portes en verre qui est en aluminium)Pas de recyclage possible pour les pièces concernées.Préférer des fixations démontables ou séparables après broyage pour les matériaux non-compatibles lors du recyclage.
Au niveau de la réutilisation, du réemploi.
Fuite de liquide frigorigèneSollicitation excessive du compresseur. Recharge en gaz délicate.Améliorer l'étanchéité du circuit réfrigérant. Protéger le circuit contre les chocs qu'il peut subir pendant la manipulation du produit.
Les charnières et les joints de porte sont détériorés.Mauvaise fermeture et/ou étanchéité de la porte.
Risque de détachement de la porte lors de la manipulation.
Améliorer la solidité des charnières.
Faciliter le remplacement du joint de porte.

Références

– ADEME. Rapport annuel « Equipements Electriques et Electroniques ». Données 2010
http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=C1D8D3FB0D6D41BC332B8322BD6CDB1F_tomcatlocal1320332164546.pdf

– Echantillonnage et caractérisation : Analyse des campagnes 2009-2010 – ADEME 2011

Mis à jour le février 22, 2017

Cet article vous a-t-il été utile?

Ressources similaires

Ajoutez un commentaire