Cafetière

Définition du produit

Les cafetières ont beaucoup évolué dans le temps au fil des technologies employées. Il existe plusieurs types de cafetières : les produits les plus courants sont les cafetières à filtre (figure 1) et les cafetières expresso (figure 2). Outre le principe de fonctionnement, ces produits se différencient essentiellement par les matériaux qui les constituent.

Les cafetières à filtre disposent généralement d’un bol en verre, tandis que les machines à expresso contiennent une plus grande quantité de matériaux ferreux.

En revanche, sur les deux types de produits on retrouve un système électrique destiné à chauffer l’eau, une pompe, un carter (comprenant généralement le réservoir d’eau) et le dispositif de percolation.

Figure 1 : Cafetière à filtre Figure 2 : Cafetière expresso

La cafetière automatique combine les deux aspects d’infusion et de percolation avec une chambre où l’eau est chauffée par des résistances électriques. Le café est également maintenu au chaud dans un récipient.

Figure 3 : Vue éclatée du système électrique Figure 4: Vue éclatée du système hydraulique

 

Figure 5 : Carter et support Figure 6 : vue éclatée du système de percolation

Composition d’une cafetière expresso


Figure 7 : Composition d’une cafetière expresso en fonction des différents matériaux (étude menée par les Arts et Métiers)

Parc actuel

Le graphe ci-dessous présente l’ensemble des ventes de cafetières de 1999 à 2010 pour les cafetières à filtre et les machines expresso.


Figure 8 : Evolution des ventes de cafetières en France en milliers d’appareils entre 1999 et 2010 (source : Gifam)

Le marché des cafetières présente une certaine stabilité par rapport à d’autres PAM : dans ce contexte l’éco-conception est une solution permettant de différencier un nouveau produit vis-à-vis de la concurrence.

Dépollution et recyclage du produit

Dépollution / Prétraitement

La cafetière, comme l’ensemble des Petits Appareils en Mélange, subit une étape de dépollution le plus souvent manuelle afin de retirer le câble électrique et les circuits imprimés facilement accessibles. Ceux-ci seront retraités dans des filières qui leur sont propres.

Traitement / Recyclage

Les cafetières vont ensuite être broyées afin de séparer/trier les matériaux.

Composants/matièresFilière de traitement
ABSFilière de recyclage
PPFilière de recyclage
PAFilière de recyclage
Plastiques diversDIB
FerreuxFilière de recyclage
non FerreuxFilière de recyclage
ElectroniqueFilière de recyclage
DiversDIB

Tableau 1 : filières de valorisation des différentes matières composant une cafetière.

Plans de progrès proposés

Le tableau ci-dessous propose quelques idées pour améliorer le recyclage de DEEE. Ces pistes sont issues d’études sur le recyclage de certains produits et de difficultés rencontrées par les opérateurs chargés du traitement des DEEE. Ces pistes d’amélioration permettent d’amorcer une réflexion plus approfondie de la part des producteurs. Chaque produit possède cependant ses spécificités et un certain nombre d’autres contraintes à respecter.

Difficultés rencontréesImpacts pour le recyclagePistes d'éco-conception proposées
Au niveau de la dépollution, du recyclage
Diversité des vis utilisées.Perte de temps lors de l'étape de dépollution.Rationaliser et uniformiser les éléments de liaison.
Pièces plastiques contenant des retardateurs de flammes bromés.Obligation de retirer les pièces concernées avant le recyclage.Substitution des retardateurs de flammes bromés.
Les cas échéant, identifier clairement et faciliter l'extraction des pièces concernées pour la phase de dépollution.
Grande diversité de plastiques.Problème de tri et de compatibilité des plastiques.Uniformiser le choix des plastiques, choisir des plastiques ayant une filière de recyclage (cf. fiche plastiques).
Présence de plastiques sombres ou de couleur foncée.Les plastiques sombres ou de couleur foncée sont difficilement identifiables par des systèmes de tri optiqueÉviter l'utilisation de plastiques sombres ou de couleur foncée.
Présence de pièces plastiques peintes ou recouvertes d'un film plastique.Les pièces plastiques peints ou recouvertes d'un film plastiques génèrent des erreurs d'identification par les systèmes de tri optique.Éviter l'utilisation de peinture ou de film adhésif pour les plastiques.
Choisir des plastiques teintés dans le masse.
Assemblage de deux matières différentes : Plastique/métal ou plastique/plastique.Séparation incomplète des matériaux lors du broyage.Éviter les assemblages multi-matériaux.
Présence d'étiquettes sur les plastiques.Le papier n'est pas toléré pour le recyclage du plastiqueFavoriser l'impression sur le plastique. Réduire la taille des étiquettes le cas échéant.
Au niveau de la réutilisation.
Incompatibilité des composants entre les modèles et les marques en vue de la réutilisation.Réparation des EEE difficile.Standardiser les composants les plus fragiles.

Références

http://www.gifam.fr/ventes-de-lelectromenager/ventes-par-produit-electromenager.html

– Preparatory Studies for Ecodesign Requirements of EuPs (III) Task 2: Economic and market analysis April 2011 Bio Intelligence Service, ARTS

– ADEME. Rapport annuel « Equipements Electriques et Electroniques » Données de 2010

Mis à jour le novembre 27, 2016

Cet article vous a-t-il été utile?

Ressources similaires

Commentaires

  1. Merci pour cet article très complet. Désormais avec toutes ces informations, j’aurai un tout autre regard la prochaine fois que je poserai les yeux sur une cafetière.

Ajoutez un commentaire